Les 9 aliments indispensables pour votre santé

Les aliments à privilégier dans votre alimentation, la connaissance des bonnes combinaisons vous aidera à optimiser la préservation de votre intestin.

 

Certains, très courants, sont disponibles dans les rayons de vos magasins d’autres, sont vendus dans les magasins spécialisés, biologiques ou diététiques. Ils se présentent souvent sous la forme d’extraits de végétaux concentrés, à prendre en gélules, en tisane ou en jus, etc.

 

 

La choucroute :

Parce que son ingestion mobilise des bactéries bénéfiques pour l’intestin, qui savent résister aux possibles attaques de micro-organismes.

 

La « lactofermentation », c’est-à- dire à la transformation du sucre contenu dans le chou en acide lactique, place la choucroute au rang
des probiotiques, ces bactéries ou levures qui facilitent la digestion des fibres.

 

 

Le miel :

Il peut être considéré comme un aliment prébiotique. En stimulant la croissan ce de bactéries intestinales capables de combattre certaines substances toxiques, le miel lutte contre la constipation. Attention, son pouvoir calorique étant proche de celui
du sucre.

 

 

Le miso :

Aliment traditionnel au Japon, le miso est une pâte issue de la fermentation de graines de soja avec du riz ou de l’orge. Il est habituellement ajouté à la soupe.

Le miso contient tous les acides aminés essentiels et il est très riche en vitamines du groupe B et en enzymes, ce qui améliore la digestion. mais, en raison de son goût fort et salé, il est plutôt utilisé en condiment. Sous forme de bouillon cube dans une soupe

 

 

L’artichaut :

Il est une magnifique source d’inuline, un prébiotique naturel. Ce sucre n’est pas digéré par l’intestin grêle, mais fermenté par la flore bactérienne du côlon.

Les bactéries bénéfiques l’utilisent pour se développer et décupler leurs effets. Le poireau, l’ail, l’oignon et les asperges sont aussi des aliments riches en inuline qui peuvent être considérés comme des prébiotiques.

 

 

Le kéfir :

Originaire du Caucase. Issue de la fermentation du lait, elle apporte des bactéries et des levures favorables au microbiote intestinal, ainsi que des vitamines, des minéraux et des protéines. Le kéfir favorise ainsi le transit intestinal et réduit les flatulences. Ce breuvage agit comme un probiotique.

 

 

La chicorée :

L’intestin grêle ne la digère pas. Elle arrive donc intacte dans le côlon. L’inuline qu’elle contient peut alors y développer les bonnes bactéries. Vous pouvez griller la racine de chicorée, la râper et l’ajouter au café ou l’utiliser pour le remplacer.

 

 

 

Le curcuma :

Le curcuma est connu pour ses vertus anti-inflammatoires et antioxydantes. La curcumine, son principe actif, améliore le métabolisme du glucose, ce qui permet de maintenir un bon équilibre de nos bactéries intestinales. Vous pouvez en mettre régulièrement dans vos repas.

 

 

 

L’huile de coco :

Cette huile a des effets anti-inflammatoires majeurs et aide à la lutte contre les troubles neurodégénératifs. Résistante à la chaleur, elle est surtout employée pour la cuisson des aliments.

 

L’huile : Pour les choisir, la première règle est de connaître leur taux d’oméga 3 et d’oméga 6.

 

Ces acides gras sont importants pour le bon fonctionnement des systèmes nerveux, cardio-vasculaires, immunitaires, ainsi que pour la prévention des réactions allergiques et inflammatoires.

 

Consommés en excès, les oméga 6 peuvent contrecarrer ces effets bénéfiques, en particulier pour le système cardio-vasculaire.

 

 

Pour que les acides gras oméga soient bien utilisés, notre organisme devrait présenter un ratio de un pour trois (un oméga 3 pour trois oméga 6).

 

Or, en raison de notre alimentation industrielle, ce ratio est souvent compris entre 1/15 et 1/30.

Rétablir le bon équilibre demande donc de préférer les huiles à forte teneur en oméga 3, comme celle de lin, de chanvre, de noix, chia, colza  ou de cameline.

 

Les huiles de germe de blé, de soja et de noix fournissent aussi un bon apport en oméga 3. Vous pouvez les mélanger pour en modifier les goûts.

 

Riches en oméga 6, les huiles de tournesol, de pépin de raisin, de maïs et d’arachide. Bannissez  l’huile de palme.

 

Les oméga 9 reconnus contre les risques d’hypertension le cholestérol et les maladies cardio-vasculaires, dans l’huile de colza, d’argan, de noix et de noisettes et surtout dans l’huile d’olive, qui ne contient par ailleurs ni oméga 3 ni oméga 6.

 

Dernier critère de choix : prenez des huiles de première pression à froid, vierges ou extra-vierges, car le raffinage fait disparaître certains nutriments bons pour la santé.

 

 

Rappel : Nos intestins n’aiment pas les aliments frits, l’alcool, les excitants,

les excès de protéines animales,

les sucrés raffinés (sucre, confiture, petits gâteaux, viennoiseries…)

les farines blanches.

 

1. La farine blanche se comportera comme une colle dans nos intestins, créant progressivement une hyperperméabilité.

2. Les aliments frits, grillés, torréfiés, pimentés, piquants, qui viendront irriter nos parois intestinales et en augmenter aussi la perméabilité.

3. L’alcool, qui induit la sécrétion d’acide dans l’intestin.

4. Les excitants : le café et le thé fort, le chocolat en excès.

5. Les repas trop copieux épuisant notre système digestif.

6. L’excès de protéines animales (viande rouge et fromage ), qui génère des fermentations et des putréfactions.

 

 

Bibliographie:

Valérie Cupillard et Dr Jean Seignalet “Sans gluten, naturellement”

“La Bible anti-âge”  Dominique Rueff et Maurice Nahon

“Oméga-3 : Bien vivre et préserver sa santé”

 

L’alimentation ou la troisième médecine”de Jean Seignalet et Pr Henri Joyeux

 

“Et  si je mettais mes intestins au repos?” de Thomas UHL (Auteur), Christophe ANDRÉ (Préface)

 

“Le charme discret de l’intestin : Tout sur un organe mal aimé”de Jill Enders (Illustrations), Giulia Enders  (Avec la contribution de), Isabelle Liber (Traduction)

 

“le syndrome entéropsychologique, GAPS (Gut and Psychology Syndrome)”

 

48h pour retrouver vitalité et bien-être pour respirer la Santé.

Améliorer votre longévité en mangeant moins et en bougeant +

Découvrez les 8 astuces pour renouer avec le sommeil

Comment gérer son stress en moins de 5 minutes

10 min de méditation/jour pour booster votre santé 

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez de recevoir régulièrement nos communications commerciales: articles, vidéos, newsletters par courrier électronique. Vos données restent 100% confidentielles conformément à notre politique de confidentialité  :  mentions légales /  Désabonnement possible à tout moment  en nous contactant  :  contact /