Descente d’organes, les 9 erreurs à éviter.

 

Quels sont les signes d’une descente d’organes ?

 

La vessie, le rectum, l’utérus, le vagin, sont des organes du petit bassin normalement soutenus par des ligaments et les muscles du périnée (constituant ce que l’on appelle le plancher pelvien).

 

Si ces derniers se distendent (accouchement, opération chirurgicale, ménopause, activités physiques intenses.)

 

les organes génitaux sont susceptibles de descendre, provoquant une gêne. Les symptômes dépendent du degré de la descente d’organes.

 

Ils vont de la gêne mécanique à la gêne fonctionnelle : sensation de lourdeur, de pesanteur, cystites à répétition,

incontinence urinaire, constipation, incontinence anale,

douleurs lors des rapports, extériorisation des organes dans les cas extrêmes.

 

En coaching sportif, je retrouve parfois à faire de la prévention de descentes d’organes avec des femmes après un accouchement.

 

Même si fréquente chez la femme, cela concerne aussi les hommes, la descente d’organes, ou prolapsus, se manifeste par différents signes.

 

 

Quelles sont les femmes qui risquent le plus un prolapsus ou descente d’organes ?

 

Il s’agit des femmes dont l’accouchement a été long et difficile, des grandes sportives, des femmes amenées à porter de lourdes charges (agricultrices, aides-soignantes, pompiers…)

 

Ou à exercer une profession imposant une station debout prolongée (coiffeuses, vendeuses…).

 

Les personnes obèses, certains troubles digestifs (nécessitant des efforts de poussées),

les traumatismes ou encore une tumeur contribuent également à augmenter le risque de développer un prolapsus.

 

Chez les femmes ménopausées à risque (l’imprégnation oestrogénique ayant eu jusque-là un effet tonifiant sur les muscles périnéaux), un traitement hormonal substitutif peut être utile.

 

Enfin, lorsqu’un traitement s’impose, le choix de celui-ci dépend de plusieurs paramètres : du degré de descente, du nombre d’organes descendus,

des symptômes, de l’âge, de la nécessité de préserver la fonction génitale et sexuelle.

 

  • La rééducation périnéale(exercice faisant travailler les muscles du périnée) est recommandée en cas de prolapsus léger afin de renforcer le plancher pelvien.
  • Il me semble que les Gynéco prescrivent normalement des séances de rééducation de périnée après chaque accouchement et cela dans le but aussi d’éviter les descentes d’organes.*

 

  • Le pessaire. Sous la forme d’un diaphragme, d’un cube ou d’un coussinet, il s’insère dans le vagin pour soutenir les organes pelviens. Les pessairessont très utiles aux femmes en attente d’une intervention chirurgicale ou qui ne peuvent pas se faire opérer.

 

La chirurgie, indiquée chez les femmes qui ne désirent plus avoir d’enfant, est correctrice. Elle se réalise généralement par voie vaginale et vise à renforcer le plancher pelvien.

 

 

Une intervention via l’ouverture de l’abdomen se justifie parfois en cas de prolapsus sévère de l’utérus ou du vagin.

 

On peut être amené à fixer la partie supérieure du vagin à l’os pelvien. En cas d’incontinence ou de risque d’incontinence, l’intervention chirurgicale traite en même temps cette affection.

 

La descente d’organes n’est pas si exceptionnelle : on considère que près d’une femme sur onze devra recourir à un traitement chirurgical du prolapsus dans sa vie

 

Les 9 causes :

Hérédité,

accouchement difficile,

ménopause,

constipation,

surpoids,

port de charges lourdes,

fonte des muscles due au vieillissement,

sport avec impacts au sol,

certains exercices d’abdos…

 

Muscler son périnée pour prévenir l’incontinence urinaire avec des exercices appropriés (dont ceux de Kegel) et permet d’augmenter le plaisir sexuel.

 

En contractant volontairement le perinée pendant l’acte sexuel “à la façon d’un tendre presse-citron interne” que décrit Henry Miller dans “Sexus”, la femme procure des sensations plus fortes à son partenaire ainsi qu’à elle-même indirectement.

 

Si le périnée est distendu, le ressenti est tout autre. Les muscles périnéaux jouent bien un rôle dans la sexualité. En apprenant à les contracter et à les relâcher, donc en les tonifiant.

 

Le périnée est un groupe de muscles en forme de losange qui est tendu de la symphyse pubienne au coccyx sur sa longueur et qui s’insère sur les ischions sur sa largeur.

 

Il entoure trois orifices : l’urètre, le vagin et l’anus. C’est un véritable trampoline qui va amortir les pressions abdominales. La tonicité du périnée.

 

“Les ligaments soutenant la vessie s’étant relâchés, elle subit une hyperpression au moment d’un effort (rire, tousser).

 

Comme celle-ci se répercute sur le canal urinaire, cela provoque des fuites.

 

Il est bon de lutter contre la constipation et d’éviter les activités sportives qui entraînent des hyper-pressions abdominales ou des impacts sur le sol (sauter, tennis, basket, tennis, danse, jogging, saut à la corde, certains abdos…)

 

Eviter certains exercices d’abdos, or lesquels ? Il s’agit des abdos crunchs.

 

Faire des abdos en relevant le buste et en tirant sur la nuque provoque une hyper-pressions abdominale, fait ressortir votre ventre et abîme vos vertèbres cervicales et lombaires (pression sur les disques lombaires et vertèbres.

 

Ainsi le disque s’écrase, la racine du nerf ou la moelle épinière qui passe à l’intérieur et c’est souvent le « nerf sciatique » peuvent-être touchés.) Alors comment renforcer nos abdos ?

 

Les abdominaux sont essentiels pour se tenir droit, ils travaillent étroitement ensemble : les obliques, le transverse, le grand droit, le psoas iliaque et le carré des lombes (dos). Ils ne vont pas l’un sans l’autre.

 

Les 3 diaphragmes (périnée, ventrale, larynx) interviennent en synergie lors de la respiration.

 

Renforcer que vos grands droits ne muscle pas forcément les autres. À long terme, votre tronc est déséquilibré et fragilisé au niveau du dos.

 

Vous risquez une hernie discale qui peut s’enflammer, entraînant une douleur parfois quasi-paralysante de la fesse jusqu’au pied.

 

Voici des exercices pour un ventre, des muscles périnées et un dos solide : Faire du gainage :

 

A quatre pattes, rentrez le ventre sur l’expiration contractez vos abdominaux et votre plancher pelvien en même temps, relâcher votre périnée en inspirant.

Le bassin est en position neutre (ni basculer en avant ni en arrière)

 

Passez en position de pompe tout en maintenant en appui d’un coté sur les coudes ou sur les mains (à la verticales des épaules) et de l’autre en appui sur les pieds ou sur genoux (si débutant.)

Consignes à respecter : gardez vos abdominaux et votre périnée contractés toute la durée de l’exercice (5 à 10 secondes maximum, 10 secondes de repos et recommencer 3 à 5 fois).

 

 

Si l’on veut faire des abdos en relevé de buste, alors je recommande de procéder ainsi : en position allongée sur le dos, avec vos jambes pliées,

placez vos mains sous vos fesses si vous souffrez du dos (pour soulager le bas de votre colonne vertébrale)

ou mains au sol si vous n’avez pas de soucis de dos.

 

Puis sur l’expiration poussez votre nombril vers le sol, sentez votre transverse qui se contracte, et en même temps serrez votre périnée comme si vous reteniez un pipi et des gaz,

puis lentement relevez la tête du sol (maxi de 10 cm) en regardant le plafond (pour garder l’espace d’un poing entre menton et poitrine).

 

Sentez tous les muscles du ventre et le périnée remonter. Continuez d’expirer en montant le buste, redescendez lentement, ne relâchez vos muscles que lorsque vous touchez le sol

 

Référence : « Abdominaux, arrêtez le massacre ! Méthode Abdologie de Gasquet » de Bernadette de Gasquet

 

 

On a vu comment faire correctement des abdominaux pour prévenir la descente d’organe. Voyons également comment éviter d’être constipé :

Soignez votre microbiote en mangez plus de fibres (céréales, des fruits : pruneaux, des légumes, rhubarbe, tamarin, psyllium, bourdaine…).  Buvez au moins 1,5 litre d’eau par jour. …

 

Limitez votre consommation d’alcool, de thé, de café.

Évitez la nourriture trop épicée ou trop grasse. Prendre des ferments lactiques donne un coup de pouce en rééquilibrant la flore intestinale.

 

Fuyez le stress, Pratiquer des activités sportives (sauf ceux douloureuse : cyclisme, équitation). Massez votre ventre dans le sens d’aiguille d’une montre. Allez aux toilettes dès que l’envie se fait sentir. La majorité d’entre nous connaissaient ces conseils.

 

Or comment faire lorsque vous êtes constipé pour ne pas forcer sur le plancher pelvien quand vous allez aux toilettes. Les hémorroïdes internes sont congestives mais elles ne sont pas visibles.

 

Leur extériorisation hors du canal anal résulte d’un relâchement du tissu de soutien et des muscles, on parle de prolapsus.

Celui-ci se produit lors d’efforts excessifs pendant la défécation. Il peut entraîner une gêne mécanique avec suintement, prurit et brûlures anales.

 

Autant la constipation fonctionnelle, même chronique, sans autre symptôme que psychologique, n’est pas inquiétante en soi,

autant une constipation récente ou soudaine doit faire suspecter une origine organique ou suite à la prise d’un nouveau médicament favorisant la constipation.

 

Enfin, il y a la méthode « de la balançoire » conseillée par Giulia Enders,

dessins à l’appui : « Assis sur le trône, penchez le buste en avant jusqu’à toucher les cuisses, puis redressez-vous en position assise. Répétez le mouvement plusieurs fois. »

 

Certaines recommandations sont à suivre, d’ailleurs cela concerne tout le monde, constipé ou pas. Dans nos sociétés,

les toilettes modernes ne sont pas adaptées à notre physiologie, en effet l’homme a toujours déféqué accroupi.

 

Sachez que c’est la position des toilettes « à la turque » qui permet de vider plus facilement et presque complètement votre colon.

De plus cela évite l’apparition des hémorroïdes.

 

  • Effectivement, lorsqu’on est accroupi, le colon et le canal anal sont presque alignés facilitant l’évacuation des selles.
  • Or dans la position assise, un coude se forme au niveau de la sortie ralentissant la progression des selles, le trône n’est pas adapté à la vidange du colon, ce qui oblige de forcer pour évacuer les selles et favorise l’apparition de descente d’organes et d’hémorroïdes.

 

  • Il n’est pas nécessaire pour autant de faire installer des toilettes turques à la maison.

 

  • il suffit d’acheter un marchepied et de placer vos pieds dessus et penchez vous à l’avant, cela se rapprochera de la position naturelle obtenue sur les toilettes turques.

 

  • Vous trouverez votre marchepied « squatty » sur Amazon par exemple. Ainsi, en adoptant ces recommandations, cela permettra d’améliorer votre santé et votre vie.

 

Bibliographie :

https://fr.wikihow.com/faire-les-exercices-de-Kegel

 

« Sexus » édition Broché de Henry Miller

 

http://www.e-sante.fr/quels-sont-signes-descente-organes/actualite/770

https://www.topsante.com/medecine/troubles-urinaires/incontinence-urinaire/perinee-pourquoi-il-faut-le-muscler-9854/(page)/2

 

Brown SR, Cann PA, Read NW. Effect of coffee on distal colon function. Gut. 1990 Apr;31(4):450-3.

 

Le charme discret de l’intestin. Tout sur un organe mal aimé. Giulia Enders (Auteur) Isabelle Liber (Traduction) Paru le 1 avril 2015Essai (broché)

 

http://jezebel.com/youve-been-pooping-all-wrong-1636521806

 

Sakakibara R, Tsunoyama K, Hosoi H, Takahashi O, Sugiyama M, Kishi M, Ogawa E, Terada H, Uchiyama T, Yamanishi T. Influence of Body Position on Defecation in Humans. Low Urin Tract Symptoms. 2010 Apr;2(1):16-21.

 

Sinclair M. The use of abdominal massage to treat chronic constipation. J Bodyw Mov Ther. 2011 Oct;15(4):436-45.

 

Takano S, Sands DR. influence of body posture on defecation: a prospective study of « The Thinker » position. Tech Coloproctol. 2016 Feb;20(2):117-2

48h pour retrouver vitalité et bien-être pour respirer la Santé.

Améliorer votre longévité en mangeant moins et en bougeant +

Découvrez les 8 astuces pour renouer avec le sommeil

Comment gérer son stress en moins de 5 minutes

10 min de méditation/jour pour booster votre santé 

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez de recevoir régulièrement nos communications commerciales: articles, vidéos, newsletters par courrier électronique. Vos données restent 100% confidentielles conformément à notre politique de confidentialité  :  mentions légales /  Désabonnement possible à tout moment  en nous contactant  :  contact /